Ma vie avec la Spondy – Archive juin 2017

Et si je vous parlais un peu de ma Spondy du moment?

Ah ben oui, Spondy du moment! Pourquoi? Ben parce que c’est un peu comme ta super ennemie, mais avec qui tu as parfois des bonnes surprises et qu’au final tu l’aimes bien! En ce moment c’est à peu près ça! Pas mal de petites crises, mais rien pour être à terre totalement, ce qui fait qu’au final je vivote entre les crises et peut faire – presque – tout ce que je veux!

Certes je ne vis pas sans douleur en ce moment, mais ce ne sont pas des douleurs si difficiles à digérer! Alors, comment décrire tout ça sans avoir l’air de vouloir faire pleurer dans les chaumières!

Mes douleurs prédominantes du moment?!

  • Les talons… Non pas les talons pour être pimpée et reine de la Night!! Non non, les talons là, le truc sur lequel on marche. Argh! En ce moment (heureusement pas dès le matin), assez rapidement, je sens mes talons, comme s’ils étaient enfoncés dans le sol et quelque peu collés et donc durs à défaire du sol! J’ai l’impression de peser 100 kilos de plus sur chaque talon. Bref, je n’ai qu’une envie en ce moment : savoir léviter! (Ou aller me coucher, à voir!)
  • Le bas du dos… Bon ben ça, ça ne change pas hein! Le bas du dos version Bambou je connais, c’est un peu mon quotidien depuis euuuuuh… Beaucoup d’années! Tellement que je ne me souviens pas ne pas avoir eu mal au dos dans ma vie!
  • Le milieu du dos… Ça par contre c’est assez nouveau… La cage thoracique je savais à peu près où elle était (ben ouai, je suis infirmière quand même), mais là je sais exactement où elle est, et je sais même où s’accrochent chacune de mes côtes sur ma colonne! Ça tire et ça fait mal, ça m’empêche parfois de bien respirer… Bon ben, faut que j’apprenne à faire avec cette nouvelle douleur je crois!
  • Les genoux... Aaaaah les genoux! Ben là ça dépend! Un jour ça va, un jour c’est le droit qui ne va pas, le lendemain c’est le gauche! Parfois ils sont carrément bloqués, je ne peux même pas les plier. C’est surtout après une course ou encore après avoir conduit plus de 30 minutes.

[J’ai passé les sensations de courbatures sur tout le corps façon rouleau compresseur]

Malgré les crises à répétitions j’arrive à courir les 10km féminins de Dublin avec fierté, mais non sans mal!

IMG_5720

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s