Les injections, ça marche comment?!

Et oui, la biothérapie sont des injections à faire, mais au final comment ça se passe?!

Pour commencer il y a deux types d’injections, dépendant du produit prescrit :

  •  Les injections sous cutanées (SC)

On peut les faire soi même ou par quelqu’un d’autre à la maison. La première injection est souvent faite à l’hôpital ou par des infirmières à domicile afin d’éduquer le patient à son nouveau traitement (règles basiques d’hygiène, les pots à aiguilles, conservation du produit, comment voir si son produit est périmé ou suspect…). Le temps entre les injections est en général plus rapproché (1 par semaine ou 2 par semaine en moyenne). 2 formes existent : le stylo ou la seringue pré remplie.

  •  Les injections par intraveineuse (IV)

Elles sont faites en hôpital de jour en rhumatologie par des infirmières. Le temps entre les injections est plus espacé (4 à 8 semaines en moyenne). Les infirmières surveillent ainsi elle même la composition du produit, les possibles effets secondaires immédiats (allergie, fatigue …).

PDNQ5499

Pour ce qui est de la démarche de se piquer seul(e) j’imagine que c’est vraiment propre à chacun alors je vais vous parler de mon ressenti à ce propos (comme je le fais toujours!). Un peu plus d’un an de traitement sous Enbrel, 6 mois de stylos pré remplis hyper douloureux (j’en parle dans un article précédent), 6 mois de seringues pré remplies où la douleur est presque nulle! Alors forcément à raison de 1 injection par semaine je suis pas loin de 60 piquouses… ET POURTANT! C’est toujours aussi dur PSYCHOLOGIQUEMENT de me piquer seule, je déteste ça. Je me répète à chaque fois « pense que ça te fais du bien, tu marches et travailles grâce à ça, et sans ça pas de marathon! ». Ça tourne en boucle dans ma tête quand je me pique moi-même!

Pourtant sur cette soixantaine de piqures j’ai du en faire… une quinzaine grand maximum et bien parce que j’étais obligée! Je n’aime vraiment pas ça… Mon rituel?! Déjà évidemment je me lave les mains et je prépare tout. Ensuite je mets une musique que j’aime, plutôt calme et désinfecte ma peau (à au moins 3cm d’écart que l’injection précédente : pour ma part je change de cuisses chaque semaine). Et là soit ça passe direct et j’arrive à enfoncer l’aiguille dans ma peau et pousser le piston avant la fin de la chanson… SOIT… Je prends de grandes inspirations, je pleure, doit remettre la musique et désinfecter à nouveau avant d’avoir le courage de faire ce geste! Heureusement j’ai Zamoureux qui me fait mes injections tous les dimanches où il peut les faire!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s